L'auteur : Gavin Smart, chef de l'analyse et des perspectives, Offshore Renewable Energy (ORE) (Catapulte pour les énergies renouvelables en mer)

On ne peut réfuter le potentiel de l'énergie hydrolienne (capter la puissance des marées à l'aide de turbines flottantes et montées sur le fond marin). Cette technologie, dont le Royaume-Uni est l'un des pionniers, a reçu un important coup de pouce à la fin de l'année 2021, lorsque le gouvernement britannique a annoncé une allocation dédiée à l'énergie marémotrice dans le cadre de son programme de contrats pour la différence (CfD)*.

Les technologies hydroliennes sont reconnues et sont maintenant sur le point d'être commercialisées, offrant une source d'énergie renouvelable prévisible qui peut couvrir les fluctuations de l'énergie provenant d'autres sources renouvelables et fournir 11 % de l'électricité du Royaume-Uni. Les turbines facilement transportables et déployables offrent également un moyen d'accroître l'accès à l'énergie et de lutter contre la pauvreté énergétique dans les communautés isolées et insulaires du monde entier.

Avec les technologies les plus avancées développées au Royaume-Uni, l'énergie hydrolienne offre aussi un avantage important pour l'économie britannique. Les coûts de l'énergie hydrolienne devraient chuter en dessous de 90 £/MWh après le premier 1GW de déploiement, ce qui pourrait créer une opportunité d'exportation de 25 milliards de £ au Royaume-Uni à partir de 2050 et 26 600 emplois grâce à l'énergie hydrolienne et houlomotrice à partir de 2040.

Orbital O2

Qui sont les ‘pionniers de Tidal’ ?

Vers la fin de l'année 2021, ORE Catapult a organisé une série d'événements virtuels appelés "Tidal Power Express", où les principaux développeurs britanniques Nova Innovation, Orbital Marine Power et SIMEC Atlantis ont proposé des visites virtuelles de leurs technologies et de leurs sites.

Le moment de la première de nos présentations, qui s'est tenue le 24 novembre, était particulièrement bien choisi. Le même matin, après des mois de lobbying par le secteur de l'énergie marine, le gouvernement britannique a confirmé qu'il fournirait des fonds réservés à l'énergie hydrolienne dans le cadre de son programme CfD, ouvrant ainsi une voie vers le marché au Royaume-Uni. Nous avons salué cette nouvelle, estimant que, selon les prix proposés par les développeurs de projets, elle pourrait permettre le déploiement d'une capacité de 60 MW de courant hydrolienne dans les eaux britanniques entre 2025 et 2027.

Dans la perspective de 2022, alors que l'attention se porte sur le coût de l'énergie au Royaume-Uni et sur la nécessité de diversifier notre bouquet énergétique, l'annonce du CfD apporte également la confiance dont les investisseurs privés ont besoin pour soutenir des projets hydroliens plus importants.

SIMEC Atlantis AR1500

Pendant la dernière discussion de la série Tidal Power Express, Andrew Scott, PDG d'Orbital Marine Energy (les créateurs de la turbine hydrolienne la plus puissante du monde, l'O2), a déclaré que l'annonce du CfD est « seulement, le début de ce qui va être l'industrialisation de l'énergie hydrolienne », en se faisant l'écho d'une opinion de l'industrie selon laquelle cela ouvrira la voie à plus de capacité dans les futurs cycles d'allocation et donnera au Royaume-Uni un nouveau boom à l'industrie hydrolienne dans un secteur mondial avec un énorme potentiel.

Eileen Linklater, responsable des relations extérieures au Centre européen des énergies marines (EMEC), a, par ailleurs, commenté la dernière annonce du gouvernement sur l'énergie hydrolienne, déclarant qu'il s'agissait d'un « moment crucial » pour le secteur, mais ajoutant que « le travail n'est pas terminé... et nous sommes très motivés pour pousser le gouvernement encore plus loin », faisant référence à un objectif de 1GW pour les années 2030.

Quelle est l'opportunité pour le Royaume-Uni en 2022 ?

L'opportunité pour le Royaume-Uni de guider un marché mondial de l'énergie hydrolienne est claire : les eaux britanniques contiennent environ la moitié de la ressource en courant hydrolienne de l'Europe et les technologies hydroliennes actuelles de 30 sites clés pourraient fournir 6 GW d'énergie (assez pour alimenter près de 5,6 millions de foyers). Compte tenu de la ténacité et des capacités de l'industrie hydrolienne, nous pouvons être certains que le Royaume-Uni peut maintenant progresser rapidement sur la voie de la commercialisation et du déploiement à grande échelle dans les eaux britanniques.

Le renforcement de la capacité de production d'énergie hydrolienne dans la région de la Manche, en Angleterre et en France, est au cœur du projet Interreg TIGER (Tidal Stream Industry Energiser Project) dirigé par le bureau de Cornouailles de l'ORE Catapult, avec la participation d'innovateurs comme Orbital Marine Power et SIMEC Atlantis. Visitez le site Web du projet pour les mises à jour, les webinaires et les rapports tout au long de 2022.

Philip Archer, responsable de l'application des produits chez SIMEC Atlantis, a dit :

Je suis très heureux de collaborer et de faire avancer ce secteur. Si nous marchons chacun de notre côté, nous n'irons pas très loin, et c'est la raison pour laquelle, en tant qu'industrie, nous devons tous nous rassembler.

John Meagher, directeur du développement commercial de Nova Innovation, a ajouté :

Lorsque nous commencerons à obtenir davantage de projets, nous serons vraiment en mesure de fabriquer en série et de réduire ces coûts.

La possibilité pour ces technologies d'être exportées est également évidente : les experts en hydroliennes présentés dans notre série ont annoncé qu'ils avaient obtenu des contrats en 2020 et 2021 dans le monde entier, notamment en Indonésie, au Japon, au Canada et en Inde.

Quelle est l'opportunité pour la planète ?

L'énergie éolienne et solaire nous ont fait progresser à un rythme incroyable, permettant d'atteindre nos objectifs ambitieux de zéro émission nette, mais elles ne sont pas entièrement prévisibles. Comme John Meagher a dit lors de notre débat final : « L'énergie hydrolienne peut jouer un rôle essentiel en complétant l'énergie éolienne et solaire en raison de son caractère unique et prévisible. »

Les fermes hydroliennes alimentent déjà des foyers et des entreprises dans certaines régions du Royaume-Uni et l'électricité qu'elles produisent est compétitive par rapport au diesel, ce qui constitue une révolution pour les communautés isolées et insulaires qui dépendent souvent des importations de combustibles fossiles pour leur alimentation. En 2030, l'énergie hydrolienne deviendra moins chère que l'énergie nucléaire et les combustibles fossiles, fournissant ainsi une énergie propre et durable dans le monde entier.

Alors que le Tidal Power Express s'achevait le 15 décembre, le Dr Stephen Wyatt, directeur de la recherche et de l'innovation de l'ORE Catapult, et présentateur du dernier épisode, a dressé un bilan optimiste en déclarant qu'il espérait que « les années 2020 seraient la décade dorée de l'énergie hydrolienne. »

Si vous avez manqué une partie de la série, vous pouvez voir les quatre épisodes du Tidal Power Express sur notre site web YouTube channel.

* Un budget annuel de 20 millions de livres sterling pour la technologie des courants de marée, disponible pendant 15 ans dans le cadre du système de contrats pour la différence (CfD).