Le permis de construire a été accordé pour les éléments terrestres d'un projet révolutionnaire de production d'énergie hydrolienne : le centre d'énergie hydrolienne Perpetuus. Le conseil de l'île de Wight a approuvé à l'unanimité la construction d'une sous-station dans l'enceinte de Southern Water Services, à l'ouest de Ventnor.

Le projet PTEC a reçu un financement d'Interreg Channel Manche à travers du projet TIGER.

Cette approbation est un formidable appui pour le secteur des énergies renouvelables au Royaume-Uni. PTEC dispose désormais de toutes les autorisations nécessaires pour mettre en œuvre sa proposition – le premier projet de production d'énergie hydrolienne de plusieurs mégawatts en Angleterre. En installant des turbines marémotrices dans la mer au large de la côte sud de l'île de Wight, le projet fournira une énergie renouvelable et prévisible directement au réseau national.

Le PTEC, dont la procédure d'autorisation par le Centre européen des énergies marines (EMEC), a déjà signé un accord avec le développeur de technologies Orbital Marine Power pour déployer sa turbine innovante O2 dans le cadre du projet.

EMEC a dirigé les travaux de reconstitution du site, y compris la mise à jour de la section 36, la demande de planification complète et l'évaluation de l'impact environnemental, ainsi que la gestion d'une demande d'accès au réseau électrique auprès de SSEN. Pour la réalisation du projet, il a été essentiel de créer des partenariats avec la chaîne d'approvisionnement dans tout le Royaume-Uni, en mettant surtout l'accent sur les entreprises locales de l'île de Wight, notamment RSK Groupe, AECOM, Athene Communications, Modh Design, Joe Hussey et Mark Dickson Planning.

Ventnor, île de Wight (Crédit PTEC)

Cette autorisation de planification arrive à un moment particulièrement opportun étant donné que le gouvernement a annoncé en novembre qu'il allait soutenir le secteur de l'énergie hydrolienne. Il s'est engagé à verser 20 millions de livres par an lors du prochain cycle de contrats pour la différence (CfD), qui s'est ouvert hier.

Rob Stevens, le président du PTEC, a dit :

À une époque où la dépendance du monde à l'égard des combustibles fossiles pose des problèmes importants, l'obtention de l'autorisation pour les éléments terrestres du projet PTEC revêt une importance nationale. L'énergie hydrolienne est maintenant une voie éprouvée pour la production continue d'énergie propre et son potentiel est énorme. L'engagement du gouvernement arrive à point nommé pour permettre au Royaume-Uni de tirer parti de cette source de production d'énergie neutre en carbone.

Une fois que le soutien du gouvernement est en place, nous pouvons commencer les travaux, l'objectif étant de commencer les opérations en 2025. Tout au long du processus de planification, nous avons offert de multiples occasions et possibilités aux parties prenantes et aux résidents de s'engager avec nous, et leurs commentaires nous ont aidés à façonner notre proposition. À l'avenir, une consultation et un engagement réguliers seront fondamentaux pour que le processus de construction se déroule le mieux possible.

Matt Storey, chef de projet technique à l'EMEC, a dit :

Le site PTEC est crucial, car il offre présentement une voie claire et consentie pour la commercialisation de l'énergie hydrolienne en Angleterre et est entièrement conforme pour les applications dans le cadre du programme gouvernemental Contracts for Difference (Contrats pour la différence). Gérer un projet d'une telle importance nationale potentielle avec un client qui s'est engagé à développer l'industrie de l'énergie marine a été un plaisir. Un mix énergétique sans carbone est vital pour que le pays atteigne et espérons-le, dépasse ses objectifs climatiques.

Oliver Wragg, directeur commercial d'Orbital, a dit :

Avec un soutien gouvernemental évident pour l'énergie hydrolienne, nous voyons présentement d'importantes opportunités de projets commerciaux se présenter avec la possibilité d'obtenir un CfD dans l'AR4 et de passer à la construction. Nous considérons que le gouvernement britannique donne le coup d'envoi de ce qui deviendra rapidement une nouvelle industrie mondiale de l'énergie renouvelable et ouvre la voie à Orbital pour fournir des volumes significatifs d'énergie propre et prévisible afin d'aider à inverser la tendance du changement climatique.

Les candidatures retenues pour le projet entraîneront des investissements étrangers substantiels dans la chaîne d'approvisionnement britannique, avec la création de centaines d'emplois dans tout le pays. En plus de la fabrication des turbines Orbital, des emplois locaux à long terme seront créés pour soutenir la livraison continue de ces projets phares d'énergie renouvelable.

Les travaux de construction à terre devraient commencer en 2023 et s'achever en 2025. Conformément aux engagements pris lors du processus de consultation publique, PTEC travaillera avec les résidents et les entreprises locales afin de minimiser les perturbations.

Le projet PTEC apportera une croissance économique à l'île de Wight, en créant un nouveau secteur industriel innovant pour l'île et en suscitant un regain d'intérêt pour cette partie du Royaume-Uni. Il aidera également le conseil de l'île de Wight à atteindre les objectifs qu'il a fixés dans sa stratégie climatique et environnementale Mission Zéro 2021-2040, récemment publiée.

Sources : EMEC, Centre d'énergie hydrolienne Perpetuus, Orbital Marine Power